Sleepy Hollow (1999) Tim Burton

Aller en bas

Sleepy Hollow (1999) Tim Burton

Message par Cooper le Dim 30 Oct - 14:21

Sleepy Hollow, La Légende du cavalier sans tête :
film fantastique de Tim Burton sorti en 1999.

Librement adapté de la nouvelle de Washington Irving, La Légende de Sleepy Hollow, il a pour acteur principal Johnny Depp, qui incarne un inspecteur de police de New York chargé de résoudre une série de meurtres commis en 1799 dans le village de Sleepy Hollow par un mystérieux cavalier sans tête, interprété par Christopher Walken.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le film, dont le développement a commencé en 1993, était prévu pour être à l'origine un slasher à petit budget mais Paramount Pictures décida par la suite d'en confier la réalisation à Burton avec des moyens plus importants. Burton y laisse transparaître dans son aspect visuel, au gothisme assez marqué, ses influences sur le plan de l'horreur, notamment les œuvres de Hammer Film Productions, et y explore des thèmes comme la recherche de ses origines et la confrontation entre la raison et les forces de l'imaginaire.

Résumé de l'histoire

En 1799, l'inspecteur new-yorkais Ichabod Crane, un homme rationnel aux méthodes scientifiques d'avant-garde, est envoyé enquêter dans le village de Sleepy Hollow, où les corps du riche bourgeois Peter Van Garrett, de son fils et de la veuve Winship ont été retrouvés décapités, la tête ayant disparu. Crane rencontre à son arrivée les notables du village, Baltus Van Tassel, le révérend Steenwick, le juge Philipse, le docteur Lancaster et le notaire Hardenbrook, qui lui apprennent que le responsable de ces crimes serait le cavalier sans tête, un cruel mercenaire hessois mort pendant la guerre d'indépendance des États-Unis et qui serait revenu des enfers dans le but de faucher des têtes.

Crane reste sceptique devant cette histoire de revenants et commence à mener son enquête au moment où un quatrième meurtre est commis. Le fils de la victime, le jeune Masbath, un adolescent désormais orphelin, se met au service de Crane. Ce dernier fait également la connaissance de Katrina Van Tassel, la fille de Baltus, et commence à nouer des liens avec elle, au grand dam de Brom Van Brunt, soupirant de la jeune femme, qui se fait passer pour le cavalier afin d'effrayer Crane. Le juge Philipse est ensuite à son tour décapité par le cavalier sans tête sous les yeux de Crane, à qui il s'apprêtait à faire des révélations. L'inspecteur, accompagné du jeune Masbath et de Katrina, se rend alors à « l'arbre des morts », censé être la tombe du cavalier ainsi qu'un point de passage vers les enfers, et y découvre les têtes de ses victimes. Il s'aperçoit également que la tête du cavalier a disparu et en conclut que celui-ci fauche des têtes en représailles. La nuit suivante, le cavalier tue le villageois Killian et sa famille, ainsi que Van Brunt, qui avait tenté de l'arrêter.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Crane découvre au cours de ses recherches que Van Garrett s'était marié en secret avec la veuve Winship et lui avait légué sa fortune, et il soupçonne alors Baltus Van Tassel, le suivant sur la liste des héritiers, d'être celui qui a invoqué le cavalier. Suite au suicide d'Hardenbrook, la population de Sleepy Hollow tient une réunion d'urgence dans l'église au moment où le cavalier fait sa réapparition. Baltus voit le cavalier foncer sur son épouse l'épée levée et se réfugie dans l'église, où le revenant ne peut pénétrer. Mais les notables se disputent entre eux et Steenwick tue Lancaster avant d'être lui-même abattu par Baltus. Ce dernier est ensuite entraîné hors de l'église par le cavalier, qui le décapite. Crane, qui sait que Katrina s'intéresse à la sorcellerie, est désormais convaincu que la jeune femme est l'instigatrice des meurtres.

Le cœur meurtri, l'inspecteur décide de quitter Sleepy Hollow mais se rend alors compte que le supposé cadavre de Lady Van Tassel n'est en fait pas le sien. La belle-mère de Katrina se révèle être celle qui a invoqué le cavalier, à qui elle commande de tuer Katrina, dernière personne à se dresser entre elle et l'héritage. Le cavalier poursuit avec acharnement Katrina, Crane et Masbath, jusqu'à ce que l'inspecteur parvienne à arracher son crâne des mains de Lady Van Tassel et le lui restitue. Le cavalier regagne alors les enfers en emportant avec lui Lady Van Tassel. Crane rentre ensuite à New York en compagnie de Katrina et du jeune Masbath.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fiche technique

Titre original : Sleepy Hollow
Titre français : Sleepy Hollow - La Légende du cavalier sans tête
Réalisation : Tim Burton
Scénario : Andrew Kevin Walker et Kevin Yagher, d'après la nouvelle La Légende de Sleepy Hollow de Washington Irving
Production : Scott Rudin, Adam Schroeder, Francis Ford Coppola, Larry J. Franco
Société de production : Mandalay Pictures et American Zoetrope
Société de distribution : Paramount Pictures
Musique : Danny Elfman
Photographie : Emmanuel Lubezki
Montage : Chris Lebenzon
Décors : Rick Heinrichs
Costumes : Colleen Atwood
Pays d'origine :  États-Unis
Langue originale : anglais
Format : Couleurs - 1,85:1 - son DTS et Dolby Digital - 35 mm
Genre : fantastique, horreur
Durée : 105 minutes
Budget : 70 000 000 $
Dates de sortie :  États-Unis : 19 novembre 1999 - France : 9 février 2000

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Distribution

Johnny Depp : Ichabod Crane
Christina Ricci : Katrina Van Tassel
Miranda Richardson : Lady Mary Van Tassel / la sorcière des bois
Michael Gambon : Baltus Van Tassel
Christopher Walken : le cavalier sans tête
Marc Pickering : Jeune Masbath
Casper Van Dien : Brom Van Brunt
Jeffrey Jones : Révérend Steenwick
Richard Griffiths : juge Samuel Philipse
Ian McDiarmid : Dr Thomas Lancaster
Michael Gough : notaire James Hardenbrook
Steven Waddington : Killian
Christopher Lee  : le bourgmestre
Lisa Marie : Lady Crane
Martin Landau : Peter Van Garrett


Dernière édition par Cooper le Ven 31 Oct - 22:13, édité 1 fois

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7796
Cartouches : 9105
Réputation : 50
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sleepy Hollow (1999) Tim Burton

Message par Cooper le Dim 30 Oct - 14:23



Dernière édition par Cooper le Ven 31 Oct - 22:14, édité 1 fois

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7796
Cartouches : 9105
Réputation : 50
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sleepy Hollow (1999) Tim Burton

Message par Cooper le Dim 30 Oct - 14:34

VISUELS DVD
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Cooper le Ven 31 Oct - 22:15, édité 1 fois

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7796
Cartouches : 9105
Réputation : 50
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sleepy Hollow (1999) Tim Burton

Message par Cooper le Dim 30 Oct - 15:13

SLEEPY HOLLOW, LA LEGENDE DU CAVALIER SANS TETE
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La légende de Sleepy Hollow, narre l'histoire d'un jeune homme nommé Ichabod Crane, natif du Connecticut et venu dans le « val dormant », à Greensburgh (surnommé « Tarrytown » par les épouses des villages environnants à cause de l'habitude qu'avaient leurs époux de traîner dans les tavernes) en tant que professeur. Ichabod Crane mène une vie itinérante, logé et nourri par les fermiers habitants Tarrytown. Il est attiré par les récits fantastiques de fantômes, de sorcières et de revenants, récits qui abondent à Tarrytown. Selon Washington Irving, un docteur allemand ou encore un chef amérindien aurait jeté un sort sur Sleepy Hollow conduisant ses habitants à avoir toutes sortes d'hallucinations.

Ichabod Crane souhaite se marier avec la fille d'un riche fermier, Katrina Van Tassel. Cependant, Ichabod Crane doit faire face à un rival de taille : Brom Van Brunt surnommé « Brom Bones ». À la suite d'une reception donnée par le baron Van Tassel, le père de Katrina, Ichabod tente de discuter avec Katrina. L'histoire reste très vague quant au contenu de leur discussion et ne rapporte aucune parole. On sait simplement que le jeune Ichabod repart l'air affligé. Sur le chemin du retour, le Cavalier sans tête, supposé être le fantôme d'un mercenaire hessois décapité par un boulet de canon pendant la guerre d'indépendance des États-Unis, apparaît. Ichabod Crane est poursuivi par le cavalier sans tête jusqu'à ce qu'il atteigne une petite église non loin.

Le cavalier se sert alors de sa tête comme projectile et frappe Ichabod Crane à la tête. Le lendemain, les habitants de Grennsburgh partent à sa recherche mais ne trouve que la selle du cheval sur lequel était monté Ichabod, son chapeau, et plus loin une citrouille. Quant à Ichabod Crane, il a disparu, et on ne peut donc pas dire clairement s'il est mort ou vivant. L'histoire laisse néanmoins entendre qu'il s'agissait en fait de son rival, « Brom Bones » qui se serait déguisé pour effrayer le jeune enseignant, et lui aurait jeté une citrouille, le conduisant ainsi à quitter le village.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ichabod Crane poursuivi par le cavalier sans tête, par F.O.C. Darley, 1849.

La légende du cavalier sans tête

Étant donnée la complexité de la narration, il est bon d’en redéfinir avec précision les tenants et aboutissants. Commencer par une synthèse de la légende du cavalier sans tête (narrée au cours des flash-back du film). Envoyé en pleine guerre d’Indépendance (1776-1783) par une princesse allemande pour garder les Américains sous le joug anglais, le cavalier est un mercenaire de la Hesse qui combat, non pour l’argent comme ses compatriotes, mais par goût du carnage. Décapité en 1779, il hante depuis vingt ans le Ponant, une forêt proche de Sleepy Hollow (« Val-Dormant »), à la recherche de sa tête et se venge en coupant celle des habitants. Selon un rituel macabre lié à son propre sort, il emporte la tête de ses victimes qu’il enfouit au pied de « l’arbre des morts » (là même où il fut enterré), un arbre-matrice qui saigne et qui enfante à plusieurs reprises le cavalier, soit l’image d’un passé refoulé qui resurgit douloureusement à intervalles réguliers, image également de la frontière entre deux mondes antithétiques (lumière/obscurité, réalité/rêve, connu/inconnu). Compléter le résumé de la légende par le portrait physique du cavalier.

Le surnaturel a ses raisons

Préciser la nature du sortilège qui fait jaillir le cavalier de son antre. Ce faisant, dresser le portrait et faire état des motifs d’un personnage resté dans l’ombre durant la quasi totalité du film : Lady Van Tassel. Un peu à la manière d’un deus ex machina, elle permet l’explication et la résolution rapide de l’intrigue. À la mort de son mari, la mère de la future Lady Van Tassel fut accusée de sorcellerie. Du coup, le propriétaire Peter Van Garret chassa la mère et ses deux jeunes filles de leur maison, les condamnant à errer en parias dans la forêt du Ponant pendant que Baltus Van Tassel et sa famille s’emparaient de leur logis.

Quelques années plus tard commence la vengeance. Infirmière au chevet de Madame Baltus Van Tassel, dont elle provoque la mort, elle devient l’épouse du veuf et entame la conquête de la fortune des Van Garret, qu’un lien de parenté lie à son époux. Pour cela, elle « commande » au cavalier sans tête d’éliminer Peter Van Garret et son fils Dick, la veuve Winship, que Peter Van Garret a épousée en catimini et qui attend un enfant de lui, Jonathan Masbath (le valet de Peter Van Garret, au courant de l’union secrète) et Samuel Philipse (le juge de paix qui a tenté de quitter la communauté). Quant aux autres notables, ils sont tenus au silence par quelques honteux secrets. Viennent ensuite l’élimination de Baltus Van Tassel et la tentative de meurtre sur la personne de sa belle-fille, Katrina Van Tassel, ultime obstacle à l’héritage.

Le fantastique gothique

Commenter cette fin rationnelle par rapport à l’atmosphère surnaturelle de l’histoire. Proposer une définition du genre à la lueur de celle de Roger Caillois (préface de l’ Anthologie du fantastique) selon laquelle le fantastique est « une déchirure, une irruption insolite, presque insupportable » de l’horrible dans la banalité du quotidien. Procéder à la lecture de la nouvelle de Washington Irving publiée en 1820, dont Tim Burton s’est inspiré pour réaliser son film, et dire en quoi le récit fantastique constitue un voyage initiatique pour le héros.

Signaler que, précédant Edgar Allan Poe, l’auteur de Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête est en quelque sorte l’initiateur du roman fantastique gothique américain. Préciser que le roman gothique représente un pan important de la (para)littérature anglaise. Convoquer quelques auteurs britanniques (Horace Walpole, Ann Radcliffe, Matthiew Gregory Lewis...) jusqu’au Moine d’Antonin Artaud et dresser une rapide topologie de la littérature gothique : émotions intenses, ambiances surnaturelles, mystères macabres, horreur omniprésente, répétition des péripéties, jeunes et pures héroïnes persécutées par d’affreux méchants, récurrence des décors comme les châteaux, forêts, orages, souterrains...

Faire un point sur la Hammer Films, dont la filiation est flagrante dans Sleepy Hollow. Créée en 1934, cette société de production britannique se spécialise dans les années 1950 dans la science-fiction, puis dans l’épouvante après avoir racheté les droits des Frankenstein et Dracula à Universal. Ses productions se caractérisent par des images fortement contrastées, de nombreuses scènes nocturnes, des visages déformés par l’épouvante, des paysages lugubres, etc. Étudier la première scène de Sleepy Hollow, qui s’inscrit en tous points dans le style fantastique gothique de la Hammer. Remarquer que Christopher Lee, acteur qui incarna les plus grands rôles de la firme, est ici présent comme figure tutélaire des films d’épouvante.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ichabod Crane et ses symboles

Après les opposants, achever le schéma actantiel en brossant le portrait des adjuvants : le jeune Masbath, Katrina Van Tassel et Ichabod Crane. Étudier l’onomastique : Ichabod Crane est un homme de tête opposé à celui qu’il traque, qui n’en a plus et qui représente un passé obscur et refoulé (auquel l’Amérique voudrait tourner le dos ?). Signaler qu’à l’instar d’Hamlet (autre figure torturée par son passé), Ichabod Crane pense trop pour agir ou bien, en qualité de policier scientifique, a besoin de voir pour y croire et, par conséquent, agir. « Ichabod, ou Ichbaal, ou Ichbochet, était un des quatre fils du roi Saül ; le nom signifie "homme de Baal", c’est-à-dire "homme du Seigneur". Devenu roi à la mort de Saül, Ichbaal est décapité par des chefs de son armée qui apportent sa tête au roi David, son rival. » (Note d’Alain Geoffroy, traducteur de Sleepy Hollow.)

Aux antipodes du cavalier et éloigné de l’instituteur dégingandé et poltron de la nouvelle d’Irving, Ichabod Crane est ici un homme pétri de rationalisme à la Sherlock Holmes, méticuleux investigateur, équipé d’une collection de lunettes-loupes et autres instruments de précision de sa propre fabrication. Noter les stigmates (signe d’une ancienne souffrance) dont il est frappé et qui nous rappellent que l’action du film se situe en 1799, autrement dit à la charnière de deux siècles (le XVIIIe siècle douloureux et sanglant pour l’histoire américaine contre le siècle industriel et scientifique plein de promesses à venir). Aussi Ichabod Crane (dont le physique et le comportement placent l’identité à la lisière du masculin et du féminin) fait-il le lien entre ces deux univers. Pour preuve supplémentaire, la ville de New York, placée du côté de la logique scientifique (voir la différence entre la noirceur des premières images près de l’Hudson et l’éclat du dernier plan sur New York), s’oppose au village de Sleepy Hollow, englué dans ses vieilles superstitions.

En réunissant les deux espaces-temps, on obtient une synthèse de l’esprit américain partagé entre ses peurs du passé et ses certitudes triomphales sur l’avenir. Étudier le symbole de la citrouille, leitmotiv folklorique du film et motif culturel d’un pays, destiné à combattre les vieux démons. Citer comme exemple la farce jouée à Ichabod Crane (mise en abyme explicite à la fête païenne d’Halloween) par l’un des villageois, qui se termine par une citrouille jetée à la face du jeune policier. Montrer en quoi le traitement burlesque de l’épouvante permet de désamorcer la tension dramatique.

La présence discrète du merveilleux

Parallèlement au fantastique, Sleepy Hollow est traversé par quelques séquences appartenant au registre du merveilleux, proche du conte. Outre la lumineuse Katrina Van Tassel, commenter les rêves d’Ichabod Crane dans lesquels apparaît sa mère qui, si elle fut elle aussi accusée de sorcellerie, a toutes les apparences d’une fée (cf. sa lévitation dans un jardin enchanté). Montrer que les rêves de Crane sont en partie une lutte du merveilleux (le bien) contre le fantastique (le mal). Souligner combien Katrina se superpose au personnage de la mère d’Ichabod Crane (insister sur le fait que le jeune garçon, sorte d’apprenti-scientifique, n’est pas toujours maître de ses gestes ni de ses pensées) au point d’en adopter le comportement maternel (même apparition lumineuse, même présence apaisante auprès d’Ichabod, même signe protecteur dessiné dans les cendres).

Pour en savoir plus

IRVING Washington, Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête, Mille et une nuits, 2000.
IRVING Washington, AUSTIN William, Trois récits fantastiques américains, José Corti, coll. « Romantique », 1996.
FINNÉ Jacques, Panorama de la littérature fantastique américaine : Des origines aux pulps (tome 1), Céfal, Centre de lecture publique de la Communauté française de Belgique, coll. « Paralittératures », 1993.


Dernière édition par Cooper le Ven 31 Oct - 22:22, édité 1 fois

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7796
Cartouches : 9105
Réputation : 50
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sleepy Hollow (1999) Tim Burton

Message par Cooper le Dim 30 Oct - 15:17

Sleepy Hollow Theme : Bande originale
Danny Elfman



Dernière édition par Cooper le Ven 31 Oct - 22:25, édité 1 fois

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7796
Cartouches : 9105
Réputation : 50
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sleepy Hollow (1999) Tim Burton

Message par Cooper le Dim 30 Oct - 15:23

UN FILM DE TIM BURTON A EN PERDRE REELLEMENT LA TETE ... affraid
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7796
Cartouches : 9105
Réputation : 50
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sleepy Hollow (1999) Tim Burton

Message par Cooper le Ven 31 Oct - 22:40

LE TOURNAGE DE SLEEPY HOLLOW

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il est prévu à l'origine de tourner le film principalement en extérieurs et avec un budget de 30 000 000 $. Des repérages sont effectués dans la vallée de l'Hudson, dans l'État de New York, avec l'aide de l'Historic Hudson Valley, et l'équipe du film décide de commencer le tournage à Tarrytown au mois d'octobre 1998, avant de changer d'avis. Le chef décorateur Rick Heinrichs commente à ce sujet que les sites repérés étaient merveilleux « mais ne se prêtaient pas tout à fait à l'expressionnisme que nous recherchions et qui voulait exprimer une sensation de pressentiment ». D'autres sites sont alors étudiés, dans le Massachusetts, mais aucun ne se révèle satisfaisant, problème qui vient s'ajouter à la difficulté de trouver dans la région de New York des studios disponibles suffisamment grands pour abriter les nombreux plateaux de la production. Scott Rudin suggère alors de déplacer le tournage en Angleterre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Rudin pense en effet que l'Angleterre peut offrir des artisans capables de concevoir les décors et les costumes qui conviennent au design du film. Tim Burton, qui a déjà réalisé Batman entièrement en Angleterre, donne son accord, et l'équipe anglaise du département artistique ayant travaillé sur Batman est alors engagée par Paramount. Le début du tournage est repoussé au 20 novembre 1998 et commence aux studios de Leavesden, que l'équipe de Star Wars, épisode I : La Menace fantôme vient tout juste de libérer. La plus grande partie du tournage se déroule à Leavesden, ainsi qu'aux studios de Shepperton, où est construit le plateau utilisé pour les scènes de l'« Arbre des morts »6 (lequel est conçu par le sculpteur britannique Keith Short). De nombreux décors sont créés par Heinrichs et son équipe dans l'environnement totalement contrôlé de Leavesden, le design très gothique des décors étant influencé par les films produits par Hammer Film Productions, le style architectural des colons d'origine néerlandaise, le cinéma expressionniste et les illustrations de Theodor Seuss Geisel. Un plateau, spécialement étudié pour le rendu des effets sonores, est consacré aux scènes de chevauchées du cavalier sans tête dans la forêt et les champs, avant d'être transformé successivement en cimetière, en champ de maïs et en champ de bataille enneigé, toujours pour des scènes centrées autour du cavalier sans tête. Un plateau temporaire est construit à l'extérieur des studios pour figurer une rue de New York et un réservoir sur les quais de cette même ville.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Burton, impressionné par le travail d'Emmanuel Lubezki sur le film De grandes espérances, l'engage comme directeur de la photographie. Les deux hommes envisagent de tourner le film en noir et blanc et dans un format d'image académique utilisé dans les années 1930 mais cela se révèle infaisable et ils optent alors pour un effet monochromatique afin de renforcer l'aspect fantastique. Ils utilisent abondamment la fumée et un éclairage doux pour accompagner l'utilisation de l'objectif grand angle. Des effets de lumière accentuent l'énergie dynamique du cavalier sans tête et le contraste de la pellicule est augmenté en postproduction pour intensifier le côté monochromatique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les studios de Leavesden, une ancienne usine aéronautique, posent cependant des problèmes en raison de leurs plafonds relativement bas, et l'équipe du film doit pallier cet inconvénient en multipliant les jeux de lumière et de fumée pour masquer ces plafonds. Une fois les scènes en studios bouclées, le tournage se poursuit ensuite pendant un mois, en mars 1999, à Hambleden, dans le Buckinghamshire, où le village de Sleepy Hollow a été construit en quatre mois par Heinrichs et son équipe pour un coût de 1 300 000 $. Douze bâtiments ont ainsi été construits dont plusieurs sont dotés d'intérieurs détaillés. Le tournage se termine le 10 mai 1999 à Yonkers, dans l'État de New York, où quelques scènes de dernière minute sont ajoutées. L'acteur Ian McDiarmid, qui interprète le Dr Lancaster et qui avait, juste auparavant, joué le rôle de Palpatine dans La Menace fantôme, compare l'esthétique des deux films, affirmant que les décors sur des plateaux aident les acteurs à entrer plus naturellement dans leur rôle et qu'après avoir tourné devant les écrans bleus de Star Wars, il était merveilleux de voir une équipe recréer tout un monde avec de véritables décors. « C'est de cette manière que les films doivent être faits », conclut-il.


WKP


_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7796
Cartouches : 9105
Réputation : 50
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sleepy Hollow (1999) Tim Burton

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum