The Island (2005) Michael Bay

Aller en bas

The Island (2005) Michael Bay

Message par Cooper le Sam 14 Avr - 21:07

The Island :

Film américain de science-fiction réalisé par Michael Bay, sorti en 2005.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Synopsis

En 2019, Lincoln 6-Echo (Ewan McGregor) et son amie Jordan 2-Delta (Scarlett Johansson) font partie des centaines de pensionnaires d'un gigantesque complexe fermé, un espace confiné, aseptisé, mais dit idyllique. À en croire le Docteur Merrick et ses agents, une terrible contamination a ravagé la Terre quelques années auparavant... Heureusement, des survivants sont régulièrement retrouvés pour être ramenés dans le complexe dont le but est de préserver les résidents de la contamination. La vie y est encadrée et étroitement surveillée. Aussi, pour illuminer l’existence morne de cet univers stérile et totalitaire, chaque personne espère en « la Loterie », un générateur numérique aléatoire qui appelle régulièrement quelques noms. Les heureux gagnants reçoivent le privilège de quitter le complexe pour un transfert sur « l'Île », censée être le dernier territoire à avoir échappé à la contamination, et ce afin d'y être les Adam et Ève d'une nouvelle humanité...

Lincoln remet en question les restrictions faites à sa liberté. Lié d'amitié avec McCord, un des techniciens qui travaillent dans la salle des machines du complexe, il découvre un jour dans ce secteur un insecte venu de l'extérieur... Comment a-t-il pu échapper à la contamination ? Poussé par la curiosité, il découvre bientôt que les choix de « La Loterie » ne seraient pas du hasard car « l'Île » cache une terrifiante vérité. Que lui et les centaines de « survivants » sont des clones de personnalités riches et célèbres et qu'ils sont des « police d’assurance » et s'ils sont tirés au sort, les gagnants meurent pour se faire prélever leurs organes...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le film

The Island varie une nouvelle fois sur une trame très classique exploitée à maintes reprises par les auteurs de science-fiction. L'on y retrouve thèmes et schémas qui ont fait leurs preuves, à savoir la société post-apocalyptique trop parfaite, maintenue dans la crainte de l'extérieur, contre laquelle un individu inadapté, qui "ne marche pas dans les clous", se rebiffe et s'échappe. Citons quelques précédents illustres: La cité et les astres, de Arthur C. Clarke, L'Âge de cristal (Logan's Run) de William F. Nolan, Un bonheur insoutenable, de Ira Levin ou encore THX 1138, de George Lucas, auquel la première partie de The Island est un hommage appuyé.

L'originalité du scénario consiste à faire du thème rebattu de la société figée et totalitaire, née de la fin du monde, un leurre fabriqué par une entreprise privée opérant dans un secteur de pointe, aux pratiques illégales sur lesquelles les pouvoirs publics ferment les yeux. Ce qui amène une autre série de clichés classiques mais toujours efficaces : installations secrètes dans le désert du Nevada, dirigeants inhumains et vêtus de noir, savant fou prométhéen, agents de sécurité opérant en hélicoptère, fuite des rebelles par les conduits d'aération, clients fortunés odieux, élites compromises. On pensera ainsi à quelques idées exploitées dans le fort cynique The Truman Show ou dans le terrifiant Soleil vert. Par ailleurs, le thème récurrent de la récupération des organes, voire de leur commercialisation sans vergogne a été évoqué dans Morts suspectes (Coma) basé sur le roman de l'écrivain américain Robin Cook et également dans le roman Reproduction interdite de Jean-Michel Truong.

Le film pose néanmoins des questions aussi actuelles que sérieuses sur la défaillance ultime de la morale face à une science fondée sur les demandes individuelles et donc devenue purement commerciale : répondre à une logique d'enfants à la demande, de clonage thérapeutique, entraîne euthanasie de routine, réification totale de l'être humain, être réduit à l'état de "produit", à l'opposé de "l'Homme" des théologiens et des philosophes.

L'inhumanité absolue de l'entreprise, de ses dirigeants et de son personnel médical, qui euthanasient une jeune mère porteuse clonée, dès sa délivrance, comme un animal de compagnie, prélèvent les organes d'un athlète noir alors que l’anesthésie défaille manifestement, éliminent un clone trop curieux ou s'apprêtent à en gazer plusieurs pour "défaut de fabrication" (parfois dans les rires des sous-fifres), est bien sûr une satire terrifiante de la techno-science et une énième allusion aux totalitarismes de toutes natures.

Mais il s'agit surtout, une fois de plus, de nous mettre en garde contre les menaces récurrentes d'une science ou d'une médecine vénales et sans conscience face à un contrôle politique démissionnaire, tant devant le pouvoir de l'argent que devant l'individualisme sans moralité.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Fiche technique

Titre Français : The Island
Titre Québécois : L'Île
Réalisation : Michael Bay
Scénario : Alex Kurtzman, Roberto Orci et Caspian Tredwell-Owen
Production : Michael Bay, Ian Bryce, Laurie MacDonald et Walter F. Parkes
Sociétés de production : DreamWorks SKG et Warner Bros. Pictures
Budget : 122,2 millions de dollars
Musique : Steve Jablonsky (additionnel : Trevor Morris, Blake Neely, Mel Wesson, Clay Duncan, Bart Hendrickson et Ramin Djawadi)
Photographie : Mauro Fiore et Maurice K. McGuire
Montage : Paul Rubell et Christian Wagner
Décors : Nigel Phelps
Pays d'origine : États-Unis
Langue : anglais
Format : Couleurs - 2,35:1 - DTS / Dolby Digital / SDDS - 35 mm
Genre : Action, science-fiction
Durée : 136 minutes
Dates de sortie : 22 juillet 2005 : États-Unis - 17 août 2005 : France



Distribution

Ewan McGregor : Lincoln Six Echo / Tom Lincoln
Scarlett Johansson : Jordan Two Delta / Sarah Jordan
Djimon Hounsou : Albert Laurent
Sean Bean : Merrick
Steve Buscemi : McCord
Michael Clarke Duncan : Starkweather
Ethan Phillips : Jones Three Echo
Brian Stepanek : Gandu Three Alpha
Kim Coates : Charles Whitman
Shawnee Smith : Suzie
Siobhan Flynn : Lima One Alpha
Troy Blendell : Technicien de Laurent
Yvette Nicole Brown : Infirmière
Whitney Dylan : Agent service consommateur
Svetlana Efremova : Sage-femme
Glenn Morshower : Medical Courier



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Secrets de tournage

The Island est le premier film de Michael Bay non produit par Jerry Bruckheimer. Ils avaient collaboré sur Armageddon en 1998 et Pearl Harbor en 2001. D'après Michael Bay lui-même, ce n'est pas une rupture définitive. Il s'est exprimé ainsi : "J'ai gagné une personne apellée Steven Spielberg... Jerry est un peu jaloux même si on est bons amis, j'ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec lui. Je veux d'ailleurs que l'on fasse autre chose ". Le script, une fois rédigé, fut envoyé à DreamWorks, la maison de production de Steven Spielberg ce qui amorça le changement d'équipe. Ce dernier a appelé Michael Bay en personne puis deux de ses collaborateurs, immédiatement séduits, le transmirent aux futurs producteurs de The Island, Walter Parkes et Laurie MacDonald , alors en voyage en Inde.

Le script a été écrit par Caspian Tredwell-Owen, Alex Kurtzman et Roberto Orci. C'est un thriller contemporain dans la mesure où, d'après Caspian Tredwell-Owen, " le clonage humain va arriver, c'est inévitable (...) quelqu'un va le faire, légalement ou illlégalement, c'est juste une question de se lancer...". Le plus original est que nous découvrons les méfaits du clonage humain non pas des yeux d'un scientifique extérieur au phénomène mais du point de vue des clones eux-mêmes. Alex Kurtzman soutient que c'est ce qui fait l'efficacité du scénario : "Nous sentions très fortement que les révélations devaient être faites à travers les yeux de Lincoln car le public se sentirait aussitôt proche de lui...".

Walter Parkes confie avoir tout de suite pensé à Michael Bay pour réaliser le film. "Il a la vision, la capacité à diriger, la créativité, la confiance et la maîtrise technique pour gérer une production de cette taille, donc ça collait parfaitement (...) Seule une courte liste de réalisateurs sont capables de jongler avec tout ça sans se laisser déborder (...) Dans tous les sens du terme, il est comme un grand enfant avec un sens merveilleux de ce qui est ludique. Il apporte un ton et une grande énergie sur le plateau, ce qui, je pense, se ressent dans le film. C'est quelque chose de très infectieux!" Pour Michael Bay, The Island était le moyen de réaliser un divertissement estival tout en proposant un point de vue sur le clonage humain.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les acteurs ont du s'investir tant moralement que physiquement dans ce film d'action. Concernant Scarlett Johansson, l'héroine du film, elle a souffert de son manque de condition physique sur le tournage. En effet, elle dut se faire poser des atelles aux tibias après des scènes de courses-poursuites et souffrait terriblement du genou. "Plus fatiguant que La Jeune fille à la perle" a t-elle déclaré au magazine britannique Empire.De plus, l'actrice s'est fait retiré les amygdales juste avant le tournage et raconte à ce propos : "(...)le bureau de Michael Bay m'appelait tous les jours pour savoir quand j'allais me rendre à la salle de sport...". Pour Ewan McGregor, la difficulté fut d'opérer un pseudo dédoublement de personnalité. D'une part, il a joué le rôle de Lincoln Six-Echo élevé dans une société confinée, à l'accent américain et d'autre part, celui de Tom Lincoln, son clone, auquel il a voulu donner un accent écossais. D'après Michael Bay, l'acteur a beaucoup travaillé pour les dinstinguer. De son côté, Michael Clarke Duncan (Starkweather) avait déjà travaillé avec Michael Bay sur Armageddon et ce dernier, malgré son petit rôle dans The Island ne lui a pas épargné certaines souffrances : "Je l'ai fait courir, je l'ai fait pleurer, je lui ai demandé de rester aranaché à une table pendant 8 heures, jusqu'à ce qu'il dise, tu as une dernière prise et moi de lui répondre aller Mike, donne m'en 5 de plus! J'adore le torturer!"Cependant, pour certains comme Steve Buscemi (McCord, l'allié de Lincoln Six-Echo), "c'est génial de travailler avec lui car il propose des choses à la dernière minute ou demande d'improviser quelque chose à chaud. Nous respectons toujours le script mais sans avoir peur de la nouveauté, donc on ne sait jamais à quoi s'attendre."

Le réalisateur a beaucoup investi dans les scènes d'action. La voiture de Tom Lincoln, le clone de Lincoln Six-Echo, est une Cadillac CIEN valant 7 millions de dollars. John Frazier, le chef des effets spéciaux en a crée une réplique afin de ne pas abîmer l'originale. Pour les scènes en mer, il a opté pour un WallyPower 118, un yacht coûtant 25 millions de dollars!

Le film est soutenu par un casting de choix. En effet, les acteurs ont été nominés et/ou récompensés par les académies les plus prestigieuses. Ewan McGregor a été élu acteur de l'année 2001 lors de l'Hollywood Film Festival ainsi qu'en 2002 lors des London Critics Circle Film Awards pour sa prestation dans Moulin Rouge. Pour sa part, Scarlett Johansson a été désignée, aux BAFTA Awards 2004, meilleure actrice pour Lost in translation.Dans les seconds rôles, figurent les nominés aux Oscars Djimon Hounsou pour In America et Michael Clarke Duncan pour son rôle dans La Ligne verte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ewan McGregor joue le rôle principal de Lincoln Six-Echo, ce qui change considérablement du type de rôle auquel il est habitué. Pour lui, The Island "est un gros film d'action américain mais avec quelque chose de plus profond, ce qui n'est pas toujours le cas (...) Je pensais que l'exploration du clônage humain poussé à l'extrême était intéréssante pour le film mais aussi au-delà et c'est le type de rôle que je n'avais encore jamais fait.". Scarlett Johansson interprète Jordan Two-Delta, l'amie fidèle de Lincoln. En lisant le script, l'actrice a été séduite par leur relation : "Ils ne connaissent rien à l'intimité et à la sexualité. Ils sont complètement naifs car ils ont vécu dans une espèce de bulle de plastique sans connaissance du monde extérieur. C'est une magnifique histoire d'amour d'une certaine façon (...)". En plus, elle était très excitée de travailler avec Ewan McGregor et Michael Bay.

Le tournage débuta dans les déserts de Californie et du Névada pour les scènes d'arrivée dans le monde extérieur. Selon le réalisateur, il était important que les personnages arrivent "dans un monde inhospitalier (...) D'abord, ils sortent et réalisent qu'ils peuvent respirer dans un territoire accidenté, ensuite ils se rendent à Los Angeles qui ressemble pour eux à un magasin de confiseries...". Ensuite, ils se rendirent à Détroit qui leur semblait être la ville la plus proche de Los Angeles, esthétiquement et spirituellement. L'avantage de ne pas filmer à L.A. fut la disponibilité des responsables civils. "Ils étaient extraordinaires au point de me laisser fermer 8 blocs en même temps et contrôler les rues aussi longtemps que j'en avais besoin" a déclaré le californien Michael Bay, pour qui seul le froid était un problème...


_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Administrateur
Administrateur

Messages : 7057
Pass Movie's : 8325
Réputation : 51
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Island (2005) Michael Bay

Message par Cooper le Sam 14 Avr - 21:08

Arrow Bande annonce : The Island

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Administrateur
Administrateur

Messages : 7057
Pass Movie's : 8325
Réputation : 51
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Island (2005) Michael Bay

Message par Cooper le Sam 14 Avr - 21:09

Arrow Visuel DVD
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Arrow Visuel Blu-ray
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Administrateur
Administrateur

Messages : 7057
Pass Movie's : 8325
Réputation : 51
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: The Island (2005) Michael Bay

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum