Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Aller en bas

Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par sylvsteph le Lun 25 Nov - 16:22


Synopsis

2031. Une nouvelle ère glaciaire. Les derniers survivants ont pris place à bord du Snowpiercer, un train gigantesque condamné à tourner autour de la Terre sans jamais s’arrêter. Dans ce microcosme futuriste de métal fendant la glace, s’est recréée une hiérarchie des classes contre laquelle une poignée d’hommes entraînés par l’un d’eux tente de lutter. Car l’être humain ne changera jamais…

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=123530.html
avatar
sylvsteph
Liberty Valence
Liberty Valence

Messages : 154
Cartouches : 180
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 53
Localisation : Val-de-Marne

http://rythmes-croises.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Tyrone le Lun 25 Nov - 18:23

Bonsoir Sylvie ,
es-ce que tu l'as vu ?
si oui , peux tu nous donner tes impressions ?
merci .

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Shoot First ... or Die * That is The Question !       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ~
avatar
Tyrone
Shérif Dan Blaine
Shérif Dan Blaine

Messages : 9880
Cartouches : 12344
Réputation : 16
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 60
Localisation : Far West

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Invité le Lun 25 Nov - 20:38

Je  l'ai vue je vais te donner mon avis personnel Very Happy Il y en a des choses à dire sur ce film ,Construit comme une odyssée à la fois spectaculaire et introspective,  maintient un degré permanent d'intensité esthétique et émotionnelle. d'une noirceur oppressante, qui fonctionne parfaitement et parvient à distiller une part émotionnelle appréciable, tout en entrouvrant une porte d'optimisme et d'espoir sur l'humanité. conjuguant à merveille réflexion de fond sur la nature humaine ce film  est bien réalisé l'interprétation est correcte ,c'est extrêmement bien filmé, notamment la 'scène du pont'. Les décors extérieurs sont magnifiques   Very Happy 
Stéfanie  Very Happy
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Tyrone le Lun 25 Nov - 20:58

 Merci Stéfanie ,
c'est donc un film intéressant , à découvrir !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Shoot First ... or Die * That is The Question !       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ~
avatar
Tyrone
Shérif Dan Blaine
Shérif Dan Blaine

Messages : 9880
Cartouches : 12344
Réputation : 16
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 60
Localisation : Far West

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Invité le Mar 26 Nov - 18:46

Pour te donner une petite idée du film  Very Happy 
Stéfanie  Very Happy 

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Tyrone le Mer 27 Nov - 9:06

lol ! ça m'a l'air pour le moins ... "rafraîchissant" !
surement un film à visionner bien au chaud ! sunny

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Shoot First ... or Die * That is The Question !       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ~
avatar
Tyrone
Shérif Dan Blaine
Shérif Dan Blaine

Messages : 9880
Cartouches : 12344
Réputation : 16
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 60
Localisation : Far West

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Invité le Mer 27 Nov - 9:53

A regarder devant un bon feu de cheminée avec une lumière tamisée c'est absolument génial Very Happy 
Stéfanie Very Happy 
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par sylvsteph le Ven 29 Nov - 12:20

C'est tellement bien dit qu'il n'y a pas grand-chose à ajouter. Si ce n'est qu'on passe par plusieurs styles de cinéma sans que ça dérange, tellement c'est bien fait. Un peu d'humour aussi qui aide à faire "respirer" l'ensemble. Je trouve que c'est un chef d'oeuvre comme Gravity récemment. Il y a bien longtemps que je n'avais pas vu 2 aussi bons films sortis la même année.

Sylvie

pascalou a écrit:Je  l'ai vue je vais te donner mon avis personnel Very Happy Il y en a des choses à dire sur ce film ,Construit comme une odyssée à la fois spectaculaire et introspective,  maintient un degré permanent d'intensité esthétique et émotionnelle. d'une noirceur oppressante, qui fonctionne parfaitement et parvient à distiller une part émotionnelle appréciable, tout en entrouvrant une porte d'optimisme et d'espoir sur l'humanité. conjuguant à merveille réflexion de fond sur la nature humaine ce film  est bien réalisé  l'interprétation est correcte ,c'est extrêmement bien filmé, notamment la 'scène du pont'. Les décors extérieurs sont magnifiques   Very Happy 
Stéfanie  Very Happy
avatar
sylvsteph
Liberty Valence
Liberty Valence

Messages : 154
Cartouches : 180
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 53
Localisation : Val-de-Marne

http://rythmes-croises.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Tyrone le Ven 29 Nov - 16:32

Merci Sylvie !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]     Shoot First ... or Die * That is The Question !       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ~
avatar
Tyrone
Shérif Dan Blaine
Shérif Dan Blaine

Messages : 9880
Cartouches : 12344
Réputation : 16
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 60
Localisation : Far West

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Cooper le Dim 1 Déc - 10:47

Film non vu pour l'instant, mais merci pour vos commentaires et vos références sur le film !
2031. La terre n’est plus qu’une étendue gelée. Les derniers survivants sont à bord d’un train condamné à tourner autour de la terre.

L'EDITION DVD
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

LA CRITIQUE  : AVOIR - ALIRE

Il aura fallu huit ans, le plus gros budget de l’histoire du cinéma coréen, de la ténacité plein les manches et 120 tonnes de décors à Bong Joon-Ho pour mettre son enfant roi dans les bras du monde, à qui cet adepte du cumul des mandats a d’ailleurs trouvé le moyen d’asséner deux claques bienvenues (The Host et Mother) pendant la gestation de Snowpiercer. Résultat : ce dream project  nourri au sein et inondé d’amour a le charme du commerce de proximité et l’efficacité d’une grande surface. Il vous donnera surtout, en un peu plus de deux heures, l’occasion de vous réconcilier avec la science-fiction et la SNCF.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Adapté d’une bd française trouvée par BJH au coin d’un bac séoulien, Snowpiercer a pour avantage fondamental son merveilleux high-concept, fait remarquable à l’heure où cette simple expression donne à la plupart des fanatiques du cinéma de genre l’envie de vivre dans un four à chaleur tournante. Voyons plutôt : 17 ans après une catastrophe écologique, les derniers représentants de l’espèce humaine vivent dans l’arche sur rails d’un industriel aussi tyrannique que prévoyant. Pyramide sociale à plat ventre, le train réserve ses wagons de tête à l’élite, et les compartiments de queue à la plèbe, petit échantillon d’humanité élevée en batterie et surveillée par la milice du dictateur Wilford. Oui mais voilà, fatigués de rester à leur place, les opprimés menés par Chris Guevara Evans décident de rendre visite à la locomotive présidentielle pour lui barboter le pouvoir. L’idée est plutôt belle, et BJH prend bien soin de ne pas souiller sa clarté en s’imposant une narration aussi linéaire que la progression physique de ses personnages. Sans ellipses, sans flashbacks, le surdoué (également auteur du scénario) pose un background solide au prix de dialogues un poil replets, règle ses pas sur ceux de l’alliance rebelle, et fait de son mystère horizontal le plus beau des leviers à fantasmes. Dans Snowpiercer, film intelligent sans chercher à l’être, l’enfer se traverse de plain-pied (un nivellement qui dévisse nos repères, réglés sur la symbolique des tours ou des gouffres). Longue vie aux contraintes.

Lesté par un discours politique obèse et redondant sur la prédétermination sociale ou l’endoctrinement, mais paradoxalement allégé par ses dérapages comiques (les messes mystico-propagandistes à la gloire de Wilford) et ses métaphores à l’humour polaire (la chaussure, le chapeau, on ne peut pas vous en dire plus), Snowpiercer cultive un goût pour le paradoxe, le double-fond et le pragmatisme salaud qui habille ce blockbuster en anglais d’une ambiguïté tout à fait coréenne. Chic. Le train – monade décadente- se déshumanise en se civilisant, les enjeux s’assombrissent à mesure que la lumière pénètre les wagons (pas de fenêtres à l’arrière), et une pétrifiante (bio)logique du cercle vicieux (évidemment renforcée par le trajet perpétuellement recommencé de l’arche) s’installe perfidement au fil des indices semés par Monsieur Ho, amoureux des lignes claires, mais tortueuses (ce qui vaut pour son récit comme pour l’ambivalence de ses protagonistes).

Grand mogol des rythmes narratifs, Bong Joon Ho est aussi un œil ambulant, dont la partition visuelle surmonte haut-la-rétine ses épreuves imposées (adapter la grammaire de la bd à l’écran, filmer des actions lisibles dans des espaces restreints). Encombrée par quelques ralentis pénibles, sa mise en scène d’économe avisé évite globalement les coups d’éclat pour mieux servir son récit. Snowpiercer est un exercice de style dont on ne devine jamais le labeur, effacé par le design brillant (et totalement immersif) des différents compartiments, ou transfiguré par la pertinence quasi-spielbergienne des plans choisis. De l’orfèvrerie sous le radar, on vous dit, qu’il faudra soumettre à un second examen pour en saisir toute la limpidité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A l’heure où le tout-venant du divertissement occidental maquille ses wagons à bestiaux en voitures de luxe, ce petit sommet d’humanisme pervers et d’ambition artisanale offre aux spectateurs maltraités le plus gratifiant des refuges, et parvient à espacer suffisamment ses grosses ficelles pour ne pas se prendre les idées dedans. Allez, Bong Joon-Ho, laisse le reste de la promotion 2013 (hormis Pacific Rim) patauger dans son petit bain science-fictionnel, et file nager avec les grands.


_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7730
Cartouches : 9033
Réputation : 50
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Cooper le Dim 1 Déc - 11:03

SNOWPIERCER
Pour sa première production internationale, le réalisateur coréen Joon-ho Bong (The host, Memories of Murder) signe un film d’envergure international en adaptant un roman graphique français parue en 1982« Le transperceneige » écrit par Jacques Lob et illustrée par Jean-Marc Rochette.

2014 : Suite à la dispersion d’un agent chimique le CW7, censé enrayer le réchauffement climatique, s’instaure une ère glacière tuant la majorité de l’humanité.

2031 : Dix-sept ans plus tard, les seuls survivants parcourent la planète à bord d’un long train hyper-sophistiqué, le Transperceneige. A l’intérieur de la bête se construit le schéma social actuel, les pauvres sont entassés à l’arrière survivant dans des conditions misérables, parmi un homme rêve de remonter vers cette classe aisée afin d’instaurer un système plus juste.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Curtis (Chris Evans) est déterminé à renverser Wilford (Ed Harris) le concepteur de la locomotive, et prendre ainsi le contrôle du train avec l’aide d’un certain nombre de révolutionnaires avec cette idée somme tout marxiste « Toutes les révolutions passées ont échoué parce qu’ils n’ont pas pris le moteur – maintenant, nous allons prendre le moteur » et mettre fin à ce destin maudit.    

Dans le film Matrix Morpheus déclare à son élu Néo « il y a une différence entre connaitre le chemin, et arpenter le chemin », Curtis décide de prendre ce chemin même si en cours de route, il découvrira que toutes les routes vers la liberté sont maculées de sang et de larmes.

Menés par Curtis (Chris Evans) les révolutionnaires décident de commencer leur voyage périlleux à travers des compartiments découvrant des wagons fabuleux, représentant à chaque fois une classe sociale, un autre monde à l’écosystème parfois étonnant. Cette avancée ressemble à une sorte de jeu vidéo où le héros franchit des niveaux en prenant conscience que tout n’est pas aussi noir où blanc et qu’il lui faudra faire des choix.

Snowpiercer n’est pas qu’une dystopie post apocalyptique, bien qu’il fasse aussi référence à une réalité mondiale, celle où 99 cent de la population vit pauvrement tandis qu’1 pour cent de la population vit dans un luxe obscène. Certes le film parle de ses thématiques que l’on retrouve dans Elysium, mais Bong Joon Ho va plus loin, il parle aussi du parcours de l’humanité et son besoin de renouveau.

Dans ce film, on peut aussi une très belle photographie et une bande son de Marco Beltrami (Warm Bodies, Wolverine, World War Z), qui livre ici une partition impressionnante, on à l’impression d’entendre la neige et la bête dans sa musique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

CONCLUSION

Snowpiercer – Le Transperceneige de Joon-ho Bong est une satire puissante, efficace et implacable, un film d’anticipation d’une rare noirceur qui nous fait réfléchir sur la condition humaine. Techniquement, le réalisateur Bong Joon-ho sait utiliser les décors pour faire passer ce sentiment d’oppression en utilisant l’éclat de cette neige qui tranche et renforce l’atmosphère de ce train en perpétuel mouvement dans cet espace confiné. Un magnifique film de Science fiction qui fait écho à ses films d’anticipations des années 70, comme le Soleil Vert (Richard Fleischer-1973), où plus récemment Les fils de l’homme (Alfonso Cuaron-2006). Un genre de science fiction désespérant, angoissant, d’une violence inouïe où la folie de l’homme entraîne inévitablement une fin tragique. Swnopiercer se distingue non seulement par son visuel éblouissant mais aussi par un casting particulièrement réussi, Chris Evans prouve qu’il n’est pas que Captain America, l’interprétation est solide et plus subtile. A ses côtés on retrouve Tilda Swinton (We Need to Talk About Kevin), méconnaissable dans ce rôle de personnage froid et décalé, on retrouve aussi Jamie Bell (Billy Elliot, Tintin), Octavia Spencer (Jusqu’en enfer), Ed Harris (Shérif Jackson), John Hurt (1984) et les acteurs sud coréens Kang-Ho Song, Ko Ah-seong, tous les deux ont étés dirigés par le réalisateur dans The Host.

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7730
Cartouches : 9033
Réputation : 50
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Cooper le Dim 1 Déc - 11:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7730
Cartouches : 9033
Réputation : 50
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Cooper le Dim 1 Déc - 11:30

SNOWPIERCER, LE TRANSPERCENEIGE : LA BANDE DESSINEE

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Transperceneige est une bande dessinée de science-fiction post-apocalyptique française en noir et blanc créée par Jacques Lob (scénario) et Jean-Marc Rochette (dessin), publiée du 1er octobre 1982 au 1er juin 1983 dans le magazine (À suivre) et éditée de février 1984 à septembre 2000 par Casterman. La série a été poursuivie et terminée par le scénariste Benjamin Legrand, remplaçant Jacques Lob en 1999.

Le premier album est récompensé du Prix Témoignage chrétien au Festival d'Angoulême 1985. Le réalisateur coréen Bong Joon-ho l'adapte au cinéma en 2013.
Le récit avait initialement été écrit pour Alexis, qui en avait dessiné seize planches avant de mourir en 1977. Dans cette première version, les premières pages montraient la vie dans le wagon de queue et c'était un groupe qui décidait de remonter le convoi et non un homme renfermé, presque fou. Le trait d'Alexis était également « plus léger, plus fantaisiste, plus chaleureux » que celui de Jean-Marc Rochette. Annoncé dès le milieu des années 1970, Le Transperceneige avait fini par devenir, selon les mots de Jacques Lob, « presque mythique », avant que Jean-Marc Rochette ne s'y attelle et que l'histoire soit bel et bien publiée dans (A SUIVRE) en 1982.

Spoiler:
(À SUIVRE) est un magazine mensuel de bande dessinée belge disparu, publié par les éditions Casterman, dont le premier numéro est paru en février 1978 et dont l’ultime numéro (239) est paru en décembre 1997. La maquette originale de (À Suivre) est d'Étienne Robial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

http://www.rue89.com/rue89-culture/2013/09/28/bonne-etoile-transperceneige-bd-francaise-oubliee-246141

Après un cataclysme climatique, les survivants de l'espèce humaine sont enfermés dans un train gigantesque qui roule éternellement. Ce train est très hiérarchisé, avec des wagons dorés en tête où vit l'aristocratie, jusqu'aux wagons des pauvres en fin de convoi. Des wagons militaires assurent la sécurité et des wagons potagers l'alimentation. Le héros, Proloff, issu des wagons de queue, remonte le train afin de comprendre la situation, suite à des événements horribles qu'il refuse d'évoquer à ses interlocuteurs.

Partant d'une « idée simple et puissante », Jacques Lob reprend la plupart des grands thèmes de la science-fiction post-apocalyptique (l'arche, la société condamnée en vertu des lois de l'entropie, la progression d'un héros avant tout attaché à sa survie). Il les met au service d'un récit « dur, amer, étouffant », servi par le trait froid de Jean-Marc Rochette.

http://livre.fnac.com/a6110842/Le-Transperceneige-L-integrale-Le-Transperceneige-Jean-Marc-Rochette

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Adm. Marshal J. Cooper
Adm. Marshal J. Cooper

Messages : 7730
Cartouches : 9033
Réputation : 50
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Snowpiercer, Le Transperceneige (2013) de Bong Joon Ho

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum