L'Invasion des profanateurs de sépultures - Invasion of the Body Snatchers - 1956

Aller en bas

L'Invasion des profanateurs de sépultures - Invasion of the Body Snatchers - 1956

Message par Invité le Mar 1 Fév - 3:13





Réalisation : Don Siegel
Scénario : Daniel Mainwaring d'après un roman de Jack Finney (The Body Snatchers)
Production : Allied Artists
Musique : Carmen Dragon
Photographie : Ellsworth Fredericks
Montage : Douglas Stewart
Durée : 80 minutes (1h20)
Dates de sortie: 5 février 1956 (États-Unis) ; 8 novembre 1967 (France)

Avec :
Kevin McCarthy : Miles Bennell
Dana Wynter : Becky Driscoll
Larry Gates : Docteur Kauffman
King Donovan : Jack Belicec
Caroline Jones : Teddy Belicec
Jean Willes : Sally
Ralph Dumke : Nick Grivett

Synopsis :
Santa Mira, une petite ville américaine, un jeune docteur est déconcerté par une série d’événements étranges : certains habitants ne reconnaissent plus leurs proches parents. Plus tard, ce médecin découvre dans la serre d’un ami d’énormes cosses d’où sortent des corps revêtant l’apparence d’êtres humains.

Quelques images :


Bande annonce :


A noter :
- Le titre anglais est Invasion of the body snatchers, c'est-à-dire "l'invasion des voleurs de corps". La traduction par profanateurs de sépultures - alors qu'il n'y a pas de profanation de sépulture dans l'histoire - est probablement le fait d'un traducteur qui ne s'occupait que de la gestion des titres et n'avait pas vu le film... ou bien qui avait abusé de certaines substances illicites.... Laughing Laughing Laughing

- Sam Peckinpah y interprète furtivement un chauffeur de taxi.

Le film a fait l'objet de trois remakes :
Arrow 1978, réalisé par Philip Kaufman, sous le titre français raccourci L'Invasion des profanateurs (Invasion of The Body Snatchers) ;
Arrow 1993, réalisé par Abel Ferrara, sous le titre Body Snatchers, l'invasion continue (Body Snatchers).
Arrow 2007, réalisé par Oliver Hirschbiegel, sous le titre Invasion (The Invasion).

Mon avis :
Revu hier, c'est un film noir et paranoïaque où l'intensité monte crescendo avec une interprétation toute en finesse de Kevin McCarthy qui crève littéralement l'écran... et pour moi un des titres cultes de la S.F., à voir et à revoir, et avoir dans sa vidéothèque pour les amateurs de S.F.. D'un autre coté j'ai toujours eu un faible pour les films de cette époque noir & blanc, petit budget, etc... donc je ne suis pas forcement impartial... Mais toujours est-il que c'est un classique du genre, à mi-chemin entre science-fiction et horreur, réalisé par Don Siegel qui nous donné par ailleurs quelques autres excellents films.

Pour ceux qui sont intéressés le film passe en ce moment en France sur une chaine satellite.
Wink
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Invasion des profanateurs de sépultures - Invasion of the Body Snatchers - 1956

Message par Cooper le Ven 26 Aoû - 17:30

Dévelloppement de l'intrigue ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le personnage central Miles Bennell, médecin, est interné dans un hôpital psychiatrique de San Francisco. Tout le monde le croit fou. L’histoire qu’il va raconter aux médecins est ahurissante. Il vient d’une petite ville confronté à d’étranges cas de psychose : des patients (adultes et enfants), de plus en plus nombreux, prétendent que des membres de leur famille ou leurs amis ont été dépossédés de leur identité. Une amie de longue date, Becky Driscoll, de retour en ville, vient le consulter pour lui parler de ses doutes sur l’identité de son oncle. Elle l’invite à venir le rencontrer dans sa maison de famille. Il s’y rend pour l’observer avec discrétion mais ne remarque rien d’étrange dans son comportement, car il a conservé les mêmes habitudes et attitudes.

Miles est récemment divorcé comme l’est aussi Becky, ils se rapprochent rapidement. Au milieu d’une soirée en tête à tête au restaurant, le médecin est appelé en urgence chez un couple, Jack et Théodora Belicec, complètement démunis face à une découverte fort déconcertante : un corps humain adulte sans vie, aux caractéristiques « inachevées », dans leur propre maison. Une fois sur place, Miles constate que celui-ci ne possède aucune empreinte digitale, les traits de son visage sont vagues, comme s’il venait de sortir d’un moule et qu’il n’avait pas encore servi. Il possède les mêmes mensurations que Jack. Comme ils ne savent pas trop comment réagir et qu’il est tard, ils se quittent en choisissant d’attendre pour voir l’évolution de la situation. Miles ramène donc Becky chez ses parents qui l’hébergent le temps de son séjour. Quelques heures plus tard, Jack et Théodora rappellent Miles en catastrophe : Théodora aurait vu l’être non identifié ouvrir les yeux tandis que son mari s’était assoupi. Miles se rend compte alors qu’il n’aurait jamais dû laisser son amie seule chez ses parents.

Entrant par effraction dans la cave de la maison familiale, il découvre, cachée dans un coffre, une réplique de Becky en gestation. Il monte dans sa chambre pour la réveiller mais n’y arrivant pas, il l’emporte alors endormie loin du danger du sous-sol. Il revient avec la police mais le corps a bien sûr disparu, tout comme celui que Jack et Théodora avait trouvé. L’inspecteur les persuade qu’ils ont été victimes d’une hallucination collective. Et comme ils ne demandent qu’à le croire, et que la plupart des patients de Miles disent le lendemain aller beaucoup mieux, ils essayent d’oublier tout ça en se réunissant quelques jours plus tard autour d’un barbecue. La détente est de courte durée : ils découvrent dans la serre du jardin des cosses en train de donner naissance à des clones destinés à remplacer chacun d’entre eux.

Ils tentent de prévenir les autorités mais la ville est coupée de l’extérieur et la police est noyautée par les envahisseurs. Les deux couples se séparent, Miles et Becky tentent de se réfugier chez Nancy son assistante médicale. En jetant un œil à sa baie vitrée, ils se rendent compte qu’elle a été « contaminée » et que sa maison est un lieu où se tiennent des complots. Leur présence est vite remarquée, ils sont obligés de s’enfuir vers le cabinet de Miles, où il pourra observer de sa fenêtre leur organisation quasi-militaire pour planifier la diffusion des cosses dans les villes alentours et accueillir les pauvres touristes mal inspirés dans leur choix de vacances. Ce bureau ne représentera qu’un refuge bien temporaire pour eux, car bientôt la police accompagnée de Jack viendra frapper à leur porte. Ils tentent de les convaincre d’accepter de devenir comme eux. Mais ils ont beau leur vanter la beauté d’un monde pacifié, Miles et Becky ont bien saisi qu’ils leur vendent surtout un monde lisse, où l’amour, l’art et les émotions sont inutiles, et les êtres sont identiques et dépourvus d’âmes. Ce n’est pas un problème semblent-ils vouloir dire, car « sans l'amour, le désir, l'ambition, la foi, la vie est tellement plus simple » et de toutes façons, « l’amour ne dure pas ». Miles et Becky se font enfermer dans le bureau avec des cosses, tandis que les "body snatchers" attendent dans le couloir que la transformation s’effectue. Grâce à une feinte miraculeuse, ils réussissent à s’échapper et à semer leurs poursuivants. Arrivés dans la rue, ils prennent une expression la plus neutre possible pour ne pas se faire remarquer, mais Becky pousse un cri en voyant un chien qui manque de se faire écraser. Les "body snatchers" les remarque donc immédiatement, puisque cette réaction est typiquement humaine . Une sirène retentit, des centaines de personnes se mettent à leurs trousses.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après une longue course depuis la rue jusqu'à l’intérieur d’un tunnel dans une colline, Miles et Becky réussissent à se cacher. Malheureusement Becky s’endort alors qu’il est parti en éclaireur. De son côté, il va tomber sur une serre et des camions chargés de cosses à destination de San Francisco. À son retour dans le tunnel, elle l’embrasse sans passion et l’incite à dormir. Il s’écarte d’elle et s’enfuit, abasourdi. Son baiser n’avait plus rien d’humain. Il essaye d’arrêter des voitures sur l’autoroute mais il est couvert de boue et il a l’air hystérique, alors personne ne freine. Il réussit enfin à sauter à l’arrière d’un camion, et se retrouve assis parmi des centaines de cosses qui coloniseront une autre grande ville.

Une fois toute son histoire racontée, un médecin s’apprête à confirmer son diagnostique de psychose, mais la nouvelle d’un accident de voiture avec un camion transportant un drôle de chargement à l’entrée de la ville, donne du crédit à son histoire. Les autorités décident donc de prendre les mesures qui s’imposent pour endiguer l’invasion, au grand soulagement du héros, mais la peur se lit toujours sur son visage, car la victoire ne sera pas forcément au rendez vous.

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Administrateur
Administrateur

Messages : 7057
Pass Movie's : 8325
Réputation : 51
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Invasion des profanateurs de sépultures - Invasion of the Body Snatchers - 1956

Message par Cooper le Ven 26 Aoû - 17:55

Arrow Visuel DVD.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
ADMIN MARSHAL J. COOPER
« Je regardai, et voici que parut un cheval de couleur pâle, et celui qui le montait, se nommer mort, et l'enfer l'accompagnait ... «
( Pale Rider, le cavalier solitaire )  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Cooper
Administrateur
Administrateur

Messages : 7057
Pass Movie's : 8325
Réputation : 51
Date d'inscription : 23/11/2010
Localisation : Lahood-californie

http://roswell1947.forumgratuit.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Invasion des profanateurs de sépultures - Invasion of the Body Snatchers - 1956

Message par EthanEdwards le Lun 5 Sep - 19:49

Celtic Charlie a écrit:
Le film a fait l'objet de trois remakes :
Arrow 1978, réalisé par Philip Kaufman, sous le titre français raccourci L'Invasion des profanateurs (Invasion of The Body Snatchers) ;
Arrow 1993, réalisé par Abel Ferrara, sous le titre Body Snatchers, l'invasion continue (Body Snatchers).
Arrow 2007, réalisé par Oliver Hirschbiegel, sous le titre Invasion (The Invasion).

Mon avis :
Revu hier, c'est un film noir et paranoïaque où l'intensité monte crescendo avec une interprétation toute en finesse de Kevin McCarthy qui crève littéralement l'écran... et pour moi un des titres cultes de la S.F., à voir et à revoir, et avoir dans sa vidéothèque pour les amateurs de S.F.. D'un autre coté j'ai toujours eu un faible pour les films de cette époque noir & blanc, petit budget, etc... donc je ne suis pas forcement impartial... Mais toujours est-il que c'est un classique du genre, à mi-chemin entre science-fiction et horreur, réalisé par Don Siegel qui nous donné par ailleurs quelques autres excellents films.

Le première version que j'ai vu est celle de 1978 avec Donald sutherland, souvenir sympa surtout que j'aprécie ce genre de sujet, quelques années plus tard j'ai vu l'original en DVD que j'avais trouvé génial d'abord le N&B convient tout à fait et le film est fort bien réalisé. Mon conseil serait de commencer directement par visionner celui de de Don Siegel. J'avais completement zappé cette version d'Abel Ferrara mais n'étant pas un adepte je pense que je vais continuer à zapper Laughing , et pour la version de 2007 the invasion le film m'a distrait mais sans plus ou alors pour la prestation de Nicole Kidman et encore.
avatar
EthanEdwards
Rambo III
Rambo III

Messages : 807
Pass Movie's : 893
Réputation : 1
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 52
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Invasion des profanateurs de sépultures - Invasion of the Body Snatchers - 1956

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum